FONTENAY - Notre Avenir -

Déclaration de Gilles PICOLET

Pourquoi je ne souhaite pas être candidat en 2014.

 

A la fin de mon 3ème mandat municipal en 2001(17 années dont 12 d'adjoint au maire), j'avais décidé de ne pas me représenter pour laisser la place à d'autres.

En 2008, surpris par le fait qu'aucune liste ne se présentait face à l'équipe sortante, il m'a paru logique, pour le respect de la démocratie et le libre choix des Trésifontain(e)s, de prendre la tête d'une équipe apolitique, uniquement soucieuse de l'avenir de Fontenay-Trésigny.

Au soir de ces élections, où notre liste avait remporté 3 sièges, j'avais fait la promesse à mes colistiers de me retirer au bout de 2 ans, afin d'assurer l'alternance et de permettre à d'autres élus de s'affirmer.

La confrontation s'étant révélée immédiatement très rude avec les "sympathisants de gauche", je n'ai pu honorer ma promesse qu'au bout de 3 années de mandat, en démissionnant de mon mandat de conseiller municipal.

 

Je n'ai pas d'ambition personnelle. Etre Maire n'est pas un honneur mais une charge.

Je ne suis pas un "politicien" et refuse le fait qu'il faille une étiquette politique pour se présenter à des municipales. Chacun peut conserver ses idées et travailler pour le bien de tous.

Quelques nouvelles lois me dérangent et je ne vois pas comment je pourrais les appliquer sur le plan local alors qu'elles sont contraires à mes propres convictions.

Les "petites luttes locales pour le pouvoir" m'exaspèrent. Je conçois la politique autrement, avec des gens de bonne volonté qui œuvrent pour le seul bien de la communauté.

J'ai toujours estimé que, pour être efficace, il ne fallait pas s'éterniser sur un poste, quel qu'il soit. Apparemment, Jacques PROFIT n'a pas le même crédo puisqu'il doit cumuler une quarantaine d'années de mandat (nous en voyons, hélas, le résultat...).

 

Je crois, qu'avec 20 années de mandat municipal, j'ai effectué mon devoir auprès de nos concitoyens et qu'il est temps que de plus jeunes prennent leur avenir en mains.

Je souhaite bon courage à l'équipe qui sera élue, car elle devra faire face à une situation délicate pour sortir Fontenay-Trésigny de l'isolement dans laquelle l'a plongé la municipalité en place.

Bien entendu, fort de mon expérience, je resterai attentif à la vie de notre Cité et à la manière dont elle sera gérée.

Bien cordialement

Gilles PICOLET

 



15/10/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres