FONTENAY - Notre Avenir -

Démocratie : "J'ai fait un rêve !"

Le fonctionnement de base d'une Démocratie est de donner la parole aux Citoyens par l'intermédiaire de leurs représentants élus au suffrage universel.

 

Ainsi, pour une Commune, les Conseillers Municipaux participent activement à la vie et aux réflexions sur l'avenir de leur cité, au travers des diverses Commissions dont ils sont membres.

 

Ces commissions se réunissent régulièrement pour :

- d'une part, aborder tous les problèmes de la vie courante et réfléchir aux solutions à mettre en place,

- d'autre part pour tenter de chiffrer les dépenses nécessaires à leur domaine de    compétence.

 

Ce chiffrage permet, ensuite,  à la Commission Finances, de pouvoir travailler efficacement à l'élaboration du budget, lors de plusieurs séances de travail. La commission finances, en fonction de l'ensemble des chiffres communiqués par les autres commissions et les recettes prévisionnelles attendues, propose des arbitrages au Conseil Municipal.

 

Sous cette forme de fonctionnement, tous les Conseillers ont travaillé étroitement à l'élaboration du Budget Communal, qui est l'élément majeur de la vie de la Commune et du rôle des Conseillers.

Le débat qui s'instaure, ensuite, en séance plénière du Conseil est alors transparent, chaque Conseiller ayant déjà eu communication des divers éléments lui permettant de pouvoir voter, en conscience.

 

Il s'agit d'un véritable travail d'équipe, démocratique, dont personne n'est exclu.

C'est notre vision, sans parti pris d'un fonctionnement normal de la Vie Communale.

 

==========

 

Hélas, à Fontenay-Trésigny, tout cela n'est qu'utopie !!!

 

Les commissions ne se réunissent pas (ou si peu). Il n'y a pas de véritable débat, les projets qui leur sont présentés sont déjà décidés par un "cabinet noir".

Les Conseillers (majoritaires ou minoritaires) ne peuvent pas effectuer correctement leur mandat, par manque d'informations et de participation aux débats qui devraient s'instaurer.

La Commission Finances ne se réunit qu'une seule fois, une semaine avant le Conseil, pour prendre connaissance du budget établi par l'adjoint aux finances (pas de débat, ni de modification possible…).

C'est seulement au cours de cette réunion, que l'Adjointe aux Associations prend connaissance du montant global qui lui a été généreusement alloué pour les subventions.

Il en résulte que la Commission Vie Associative ne se réunit que 2 jours avant le Conseil pour la répartition des subventions, sans véritable étude approfondie des dossiers, ni écoute des différents responsables associatifs. Aucune information, ni aucun  conseil, n'a d'ailleurs été donné à ces derniers pour remplir convenablement leur demande de subvention ou les aider dans l'élaboration de leur budget.

 

Monsieur le maire s'étonnera, ensuite que 3 membres de sa majorité se soient abstenus sur le vote du budget. Nous avons quitté la séance pour ne pas participer à cette parodie de démocratie.

Pour les taux d'imposition (en hausse malgré les difficultés des ménages), cette même majorité s'est prononcée moins  4 abstentions et un vote contre (dans les deux cas un adjoint a osé montrer sa désapprobation). Pour notre part, nous avons voté contre cette mesure frappant les familles.

 

A Fontenay-Trésigny, vivons-nous dans une démocratie ou dans une dictature ??

 

Ce n'est plus un rêve ; mais un cauchemar !!!

 

Gilles PICOLET



07/04/2009
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion