FONTENAY - Notre Avenir -

Conseil Municipal du 29 juin 2009

Quelques informations sur les finances communales.

 

- Compte administratif du budget général 2008 :

 

Arrêtons nous à la section de fonctionnement. Certaines dépenses décollent par rapport à 2007. Deux exemples :

● + 20 681, 45 euros pour le gaz (+ 24, 76 %).

● + 56 769, 21 euros pour les intérêts des emprunts (+ 36, 56 %).

En comparaison avec l'année précédente, les dépenses s'accroissent de 196 864, 15 euros. La qualité des services municipaux s'est-elle améliorée pour autant ?

 

La majorité ne manifeste aucune volonté pour maîtriser les dépenses. Elle mène une politique d'emprunt non réfléchie. Elle refuse d'investir massivement dans les technologies de développement durable pour préparer notre Cité aux enjeux du futur.

 

- Budget supplémentaire général 2009 :

 

De qui se moque le Maire ? Dans son éditorial de juin 2009 (Flash Info n° 4), il nous précisait que le "budget 2009 (primitif) a été mûrement réfléchi." C'est pour cette raison, qu'à peine 3 mois plus tard, il nous propose un budget supplémentaire !! Il faut l'excuser, car, en séance, il nous a indiqué "qu'au budget primitif on ne pouvait rien prévoir"…!!!!!

Quelques oublis de prévisions budgétaires en investissement :

● + 80 500 euros pour les bâtiments scolaires.

● + 25 000 euros pour les autres bâtiments publics.

● + 260 000 euros pour des frais d'études (essentiellement pour le contrat régional).

Ces dépenses n'étaient-elles pas prévisibles… ?

Une nouvelle fois, nous constatons le manque de sérieux dans la préparation budgétaire.

 

- Entrepôts avenue de Verdun :

 

Top départ de la farandole des dépenses futures pour la transformation en "salles sportives, associatives et multiculturelles." La majorité a confié la maîtrise d'œuvre du projet d'aménagement au cabinet G. U. A. pour un montant de 232 874 euros HT. Pour les deux bâtiments, le coût estimé des travaux est de 3 254 000 euros HT.

Ce n'est qu'un point de départ… Nous attendons la présentation de l'ébauche du projet. Pour l'instant, nous n'avons que des paroles et rien de concret. Nous souhaitons la réunion des commissions municipales pour travailler sur ce dossier et faire des propositions.

 

 

La gestion des finances communales est sur la mauvaise pente. Aucune réflexion sur le long terme n'est envisagée. Si cette tendance devait se confirmer pour les années à venir, les taux d'imposition s'envoleront. La majorité a déjà démarré ce processus.

 

Thierry Roquincourt



15/07/2009
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres