FONTENAY - Notre Avenir -

Un peu d'humour dans ce monde de "brutes"

Détendons-nous !

 

Les poissons du 1er avril se sont noyés … aujourd’hui, l’on se fait de moins en moins de blagues ! Un collectif d’étudiants parisiens a décidé de « Sauver Marcel », c’est le nom qu’il lui a donné ! et c’est vrai, la tradition se perd beaucoup !

Le bon temps où l’on faisait des farces sur le dos de sa victime n’est plus. L’on ne voit plus guère de papiers épinglés sur la face postérieure des individus offerts à la raillerie des passants, des collègues de bureau ou des camarades d’école. Et pourtant ! quelle poésie dans ces dessins qui, comme d’innombrables petits drapeaux, volent au vent pour rappeler que le rire est toujours le propre de l’homme !

C’est pourquoi, il faut créer un comité de défense du poisson d’avril, cette espèce en voie de disparition. Il faut proposer à Jacques Profit la création d’une commission du canular qu’il pourrait confier à l’adjoint Michel Bartaire. C’est  tout de même le moins triste de tous !

Parallèlement, nous pourrions envisager pour l’an prochain une association subventionnée par la commune qui organiserait dès le 1er avril 2009 une foire à l’attrape-nigaud avec un concours du meilleur canular et lancer une campagne sur Fontenay, pour commencer, pour développer des organes du rire, la musculation des zygomatiques par exemple ou proposer des exercices de dilatation de la rate. Ainsi contribuerait-on à pimenter un peu la monotonie du quotidien trésifontain.

Il faut que tous ceux qui sont du parti d’en rire prennent cette fête de la rigolade au sérieux.

 

 

Yves



01/04/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres